Vivre Lourdes de chez soi en 2020

Du 18 au 24 août, des équipes vont se mobiliser pour faire vivre des moments de partage et de prière sur le thème « Qui me fera voir le bonheur » (Ps 4,6). Avec la Vierge Marie, nous approfondirons le sens du bonheur grâce au soutien de notre foi. Le thème sera déplié de multiples façons à partir d’une phrase de l’Évangile. À tour de rôle, Monseigneur Delville, des responsables de l’hospitalité, des membres des groupes de jeunes et des pèlerins proposeront une méditation. Pour la partager le plus largement possible, nous préparerons plusieurs  séquences radiophoniques qui seront diffusées quotidiennement sur les antennes de RCF Liège. Cette radio sera un moyen de toucher un public large aux sensibilités et âges différents. Ensuite, le SDJ produira des capsules vidéos qui seront spécialement destinées aux jeunes pèlerins. Ces émissions seront réalisées en « live » en mobilisant les groupes et les chorales des jeunes de Lourdes et de la région. Enfin, les textes de méditation en format numérique seront publiés sur le site de Lourdes et relayés sur la page Facebook du diocèse.

Par ailleurs, des jeunes issus des groupes tels qu’ABC, Tabga, Amitié 2000, ou encore le groupe du Frère George se sont engagés à rencontrer des pèlerins moins valides le temps d’une visite. Ils partageront un moment de qualité avec toutes ces personnes pour qui Lourdes est un moment très attendu durant l’année. L’annulation d’un tel événement est parfois lourde de conséquences. Attendre une année de plus, sans rien proposer en retour, sonnerait comme une omission par rapport à tous ceux qui sont attachés à ce pèlerinage. Par cette action, nous chercherons à nous rendre proches de tous ceux qui fidèlement nous accompagnent sur ce chemin. 

Après cette initiative, un rassemblement se tiendra à Banneux le 25 octobre avec des célébrations, une conférence, un repas et des temps d’échange particulièrement conviviaux. Un système de covoiturage se mettra en place pour assister des pèlerins moins valides. Le tout sera organisé notamment par le groupe  » Le Tringlot « . Ce sera l’occasion de réunir dans un même lieu Notre Dame de Lourdes et la Vierge des Pauvres. Le temps d’une journée, nous espérons apporter un peu de réconfort à toutes les personnes malades parmi nos pèlerins. La crise sanitaire a en effet fragilisé les plus vulnérables d’entre nous. Le sentiment de solitude a été pour certains exacerbé. Grâce à l’organisation de ces deux rendez-vous, nous entendons donc offrir une réponse aux détresses de notre temps dans l’esprit de cette hospitalité mariale qui est au cœur de ces deux grands sanctuaires.

Jean-Philippe de Limbourg

Annulation du pèlerinage 2020

Aux pèlerins du diocèse,

Comme beaucoup l’ont déjà appris, nous vous confirmons l’annulation de notre pèlerinage diocésain à Lourdes cette année. La pandémie nous y oblige et c’est avec beaucoup de tristesse que nous vous en faisons part.

Beaucoup d’entre vous, nous écrit Gaby, partagent l’année en deux : 6 mois pendant lesquels ils vivent du souvenir du pélé passé et les 6 autres mois pendant lesquels ils se réjouissent dans l’attente du suivant.

Cette fois l’attente sera plus longue, aussi nous essayerons d’organiser un rassemblement en automne, à Banneux ou ailleurs afin de nous revoir, parler et échanger. Des propositions viendront en son temps de l’Hospitalité diocésaine pour garder le contact cet été et pourquoi pas pour nous visiter ou nous téléphoner.

Le pèlerinage est une grande famille. Nous l’expérimentons chaque année. Nous gardons les bons souvenirs de la messe à la Grotte, des processions, des partages, de la présence des autres pèlerins, de la disponibilité des hospitaliers/ères, brancardiers. Le message de Lourdes nous touche, le sourire de Marie, le témoignage de Bernadette Soubirous, l’accueil de chacun, la joie partagée avec les jeunes. Tout ceci n’est que partie remise car nous voulons garder courage malgré ce temps d’épreuve. Nous commençons déjà à en sortir et à voir le bout du tunnel.

Le message de Pâques nous invite à l’espérance, Jésus-Christ marche mais parfois nos yeux sont incapables de le reconnaître.

Une bonne nouvelle chasse une mauvaise nouvelle. Nous vous annonçons déjà notre prochain pèlerinage à Lourdes : du 17 au 23 août 2021. Le doyen Jean-Pierre a accepté de nous accompagner ainsi qu’un groupe musical composé de nombreux jeunes.

Nous remercions encore tous ceux et celles qui s’engagent pour la bonne organisation du pèlerinage et ils sont nombreux.

Confions nous encore les uns aux autres par la prière et demandons à Notre-Dame de Lourdes et Sainte Bernadette de veiller sur nos familles et tous ceux que nous aimons.

Dominique Watelet, Président de l’Hospitalité
Baudouin Charpentier, Directeur du pèlerinage

Illustration : capture d’écran de KTO TV lors du chapelet du 27 avril devant la Grotte.

Adieux à Madeleine Smette

Monique Watelet et Madeleine Smette

Madeleine Wathelet, veuve de Henri Smette,
s’en est allée vers le Père, ce 12 mars 2020

Je voudrais, par ces quelques mots, évoquer à tous celles et ceux qui l’ont si bien connue et accompagnée vous dresser le portrait de cette Dame Hospitalière du Pèlerinage à Lourdes, Vice-Présidente, personne si douce, si discrète et si dévouée dans la tâche qu’elle a accomplie durant de nombreuses années au sein de notre organisation. Elle le faisait avec courage, amour et compétence.

Qu’elle en soit remerciée encore et félicitée !

Par Marie, notre Mère, nous te demandons, Seigneur, de l’accueillir dans ton amour, ta joie et ta lumière.

à – Dieu Madeleine, prie pour nous. Nous ne t’oublierons pas.

M. W.

Visite au « Nouveau Saint-Frai » – Madeleine et Monique

Lorsque Monique Van Raemdonck-Watelet a été appelée à la présidence des Hospitalières, elle a demandé à Madeleine, alors responsable de la (grande) salle du Sacré-Cœur du « Vieux Saint-Frai », de devenir son adjointe (1984). Elles ont formé un tandem remarquable durant de nombreuses années, Madeleine prenant progressivement la responsabilité des hôtels où se trouvaient de plus en plus de malades, et donc d’hospitalières, avec lesquels elle allait systématiquement prendre le repas de midi, pour les rencontrer, connaître leurs besoins et leurs joies.

Madeleine a assuré la présidence à la place de Monique, en 1999, en compagnie de Jacqueline Gevers : c’était l’année du pélé à l’accueil Notre-Dame, pendant les travaux à Saint-Frai. Madeleine a arrêté après ce pèlerinage.

Je garde de Madeleine le souvenir d’une femme posée, bienveillante, disponible, formant avec Henry un beau couple, fidèles à leur engagement au sein du pèlerinage.

J. G.

Madeleine Smette est la première à gauche – Lourdes 1997