Derniers préparatifs… ou presque !

Les derniers préparatifs d’un
pèlerinage à Lourdes sont nombreux !

 

Le téléphone « chauffe » au secrétariat… on fait les étiquettes et on prépare les derniers envois aux participants. Travail de l’ombre mais ô combien nécessaire.

Les groupes s’organisent et peaufinent leur programme. Ils sont nombreux à s’être inscrits par leur intermédiaire. Les responsables d’hôtel préparent ce qui leur reste à penser pour que chacun se sente bien accueilli. Les hospitaliers se réjouissent déjà d’accompagner les malades… Bref, chacun met la main à la pâte pour que ce rendez-vous annuel soit une réussite pour tous.

Les responsables de l’animation liturgique ont préparé des célébrations vivantes dans lesquelles chacun pourra se retrouver.

C’est donc d’un même élan et avec beaucoup de joie que, tous, nous nous préparons à nous accueillir les uns les autres, dans la simplicité, la fraternité et la prière.

Un pèlerinage à Lourdes n’est pas une simple sortie de vacances pour prendre l’air et se changer les idées. C’est un vrai rendez-vous avec le Seigneur, à l’invitation de Marie. Avec elle, nous sommes déjà dans la joie car le Seigneur fait pour nous des merveilles. Le pèlerinage est une vraie démarche de foi : nous ne sommes pas des « errants » mais des pèlerins chercheurs de Dieu et d’un sens à donner à notre vie.

Qu’il en soit encore ainsi cette année.

Abbé Baudouin Charpentier,
Vicaire Episcopal

Catégories : Pèlerinage 2017, Réflexion spirituelle | Étiquettes : , , | Un commentaire

Destination Lourdes pour 800 Liégeois

La Gazette de Liége (sic), sous la plume de Paul Vaute,
a publié un article sous ce titre ce jeudi 22 juin,
après la rencontre avec Dominique (Watelet),
Baudouin (Charpentier) et l’abbé Eric de Beukelaer

 

Vous pouvez découvrir le texte de cet article ici
ou
via le document pdf : 2017-06-22 – LLB-GL – Lourdes

P.S. Cet article est publié avec l’aimable autorisation de la rédaction de La Libre – Gazette de Liége, que nous remercions vivement.

Catégories : Médias | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Le Seigneur fit pour moi des merveilles…

L’abbé Eric de Beukelaer,
vicaire épiscopal dans notre diocèse,
sera le prédicateur de notre pèlerinage.
Il nous adresse quelques mots sur le thème de cette année à Lourdes :
Le Seigneur fit pour moi des merveilles…

 

Quand tout va bien dans une vie, il est confortable de louer Dieu pour ses merveilles… Quoi que –paradoxalement– c’est souvent à ce moment-là que, grisés par le succès, beaucoup oublient le Seigneur.

Quand, par contre, les vents et courants sont contraires et que la vie est tissée de souffrances physiques ou mentales… Comment encore louer Dieu ? Il est trop facile de répondre en quelques belles phrases. Je préfère le témoignage de cette pasteure française, qui fut gravement malade, et déclara sur les ondes de RCF : Durant ma maladie, je n’arrivais plus à prier. Mais je savais que beaucoup priaient pour moi. Et cela m’aidait énormément.

Alors oui, notre diocèse part en pèlerinage à Lourdes pour que nous puissions prier ensemble -les uns pour les autres. Et surtout, pour ceux qui n’arrivent plus à prier.

À chacun, je laisse cette belle prière du Bienheureux John-Henry Newman. Une supplique, composée alors que sa vie cheminait dans le brouillard :

Conduis-moi, douce lumière, À travers les ténèbres qui m’encerclent.
Conduis-moi, toi, toujours plus avant !
Garde mes pas : je ne demande pas à voir déjà Ce qu’on doit voir là-bas ; un seul pas à la fois.
C’est bien assez pour moi. Je n’ai pas toujours été ainsi. Et je n’ai pas toujours prié.
Pour que tu me conduises, toi, toujours plus avant.
J’aimais choisir et voir mon sentier ; mais maintenant : Conduis-moi, toi, toujours plus avant !
Si longuement ta puissance m’a béni ! Sûrement elle saura encore.
Me conduire toujours plus avant.
Par la lande et le marécage, sur le rocher abrupt et le flot du torrent
jusqu’à ce que la nuit s’en soit allée…
Conduis-moi, douce lumière, Conduis-moi, toujours plus avant !

À Lourdes, notre Bonne Mère du Ciel nous attend. Elle connut le silence de l’Annonce, la joie de la Crèche, la douleur de la Croix, la gloire du matin de Pâques, le feu de la Pentecôte. À travers tous ces événements, son cœur resta fermement ancré dans son Fiat !, ponctué de cette candide louange : Le Seigneur fit pour moi des merveilles.  

Notre-Dame de Lourdes, nous confions à votre cœur maternel, notre pèlerinage diocésain.

Et tout particulièrement celui de nos sœurs et frères malades.

Abbé Eric de Beukelaer

 

Catégories : Pèlerinage 2017, Réflexion spirituelle | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :