Allez, sans peur, annoncer l’Évangile!

IMG_4411 - Copie

Ce mercredi 21 matin, avait lieu la célébration d’envoi de notre pèlerinage, présidée par l’abbé Baudouin Charpentier, vicaire épiscopal et directeur de notre pèlerinage. En nous accueillant pour l’Eucharistie, qui avait lieu à l’église Sainte-Bernadette, il nous a fait prendre conscience que, si notre pèlerinage s’arrêtait quelques heures plus tard, il commençait seulement à porter ses fruits et qu’il dépendait de nous, de notre enthousiasme et de notre générosité, qu’il soit fructueux, pour nous-mêmes et pour nos frères et sœurs.

Voici quelques notes de l’homélie de l’abbé Joël Spronck.

Chers frères et sœurs,

C’est avec émotion et un pincement au cœur que nous sommes réunis une dernière fois, tous ensemble, en prière. Comme les apôtres réunis en prière avec Marie dans l’attente de l’Esprit Saint, l’Esprit de Pentecôte, cet événement dont nous venons d’entendre le récit. Cet Esprit va les envoyer dans le monde (force centrifuge), il sera leur moteur pour leur vie et la mission de l’Église jusqu’à aujourd’hui. Ouvrons notre cœur au don de l’Esprit, le Seigneur nous envoie : Allez, de toutes les nations, faites des disciples ! Allez, sans peur, annoncer l’Évangile !

Allez !

Cette belle expression de foi et de service fraternel, cette rencontre de Jésus par Marie que nous avons faite ici à Lourdes, nous ne pouvons pas la garder pour nous. Nous avons senti la joie de la foi, joie qui demande maintenant à être partagée, communiquée : Je suis venu apporter un feu sur la terre et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! (Lc 12,49). Boutons le feu au monde, le feu de la charité ! Jésus-Christ compte sur chacun de nous pour propager le feu de l’amour, la joie de la foi. Sortons de nos églises, de nos petits groupes, de nos communautés.

À la fin des JMJ à Rio, le pape François posait la question : Où Jésus nous envoie-t-il ? Et il répondait : Il nous envoie à tous !

Sans peur

Nous pouvons avoir peur, avoir des doutes aussi : songeons aux apôtres devant le Ressuscité. Notre foi peut vaciller, mais ce qui ne vacille pas, c’est la présence du Seigneur à nos côtés : Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps. Présence et amour indéfectible du Seigneur. L’Esprit nous est donné : un Esprit, non pas de peur, mais d’amour et de foi. L’expression N’ayez pas peur ! se trouverait 365 fois dans la Bible : une par jour ! Jésus ne nous laisse pas seuls, jamais. Il nous accompagne toujours !

Pour annoncer l’Évangile / évangéliser

Faites des disciples !

L’Évangile est beau, notre foi est belle. L’amour du Seigneur illumine notre vie, nous sauve. Il est pour tous. L’amour est plus fort que tout mal, toute mort, toute violence. Le Seigneur compte sur chacun de nous. Pour évangéliser, il faut soi-même se nourrir, s’engager, continuer le chemin de la foi, dans les communautés où nous vivons : groupe biblique, catéchèse, solidarité, prière et sacrements. Quels que soient notre âge, notre état de vie, notre engagement dans la société, le Seigneur compte sur nous pour que nous vivions et annoncions l’Évangile au cœur du monde.

Évangéliser ne veut pas dire faire du prosélytisme, mais bien annoncer et vivre de l’Évangile et Celui qui nous fait vivre, sans arrogance et sans complexe, avec respect aussi.

Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, mais de vous le dire, disait Bernadette au commissaire qui l’interrogeait, le 21 février 1858.

Tu es jeune ? Porte l’Évangile et la joie de croire dans ton école, ton mouvement de jeunesse, ton club de sport… Le meilleur instrument pour évangéliser un jeune, c’est un autre jeune, dit le pape François.

Tu es adulte ? Porte l’Évangile et la joie de croire dans ta vie familiale, conjugale, dans ton milieu de travail.

Tu es malade ? Tu peux faire beaucoup par ta prière et ton union au Christ ressuscité. La prière est un levier qui soulève le monde entier, disait Thérèse de Lisieux.

Pour porter l’Évangile et propager le feu de la charité, le Seigneur a appelé des disciples. Il appelle encore aujourd’hui certains à être prêtre, diacre, assistant paroissial, consacré. Si certains ici se sentent appelés à une vocation spécifique, qu’ils n’aient pas peur d’avancer, avec la grâce de Dieu, en faisant humblement confiance, avec le soutien fraternel et priant des communautés chrétiennes. Que les communautés soient davantage appelantes, que les appels puissent trouver une réponse forte et généreuse ! Pour la joie de toute l’Église ! Notre évêque sera tout particulièrement attentif à cette question des vocations.

Amen ! Alléluia !

Abbé Joël Spronck

Et voici quelques photos!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s