17 août : excursion au bois Saint-François et onction des malades

2016-08-17 - Pele Lourdes Béatrice R-C (6)

Il ne faisait pas un grand soleil, mais c’était peut-être préférable,
car, grâce aux nuages, il ne faisait pas trop chaud !

 

Pique-nique sous le bras, les pèlerins de l’Hospitalité sont partis en car vers le bois Saint-François, à la Cité Saint-Pierre, ce mercredi 17 août.

Après avoir découvert et savouré le contenu de leur panier, ils ont été invités à participer à une célébration incluant le sacrement des malades pour ceux qui le désiraient.

2016-08-17 - Pele Lourdes Béatrice R-C (7)

La prière d’ouverture de la célébration disait : 

Seigneur Jésus, toi qui as confié à ton Église la mission de réconforter en ton nom ceux qui connaissent l’épreuve de la maladie, regarde avec bonté notre assemblée unie devant toi dans la foi et la prière. Accorde à nos frères et sœurs souffrants le soutien dont ils ont besoin, le réconfort de ta tendresse. Que le sacrement que nous allons célébrer, renouvelle en eux la foi, l’espérance et l’amour. Toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen.

Une Lettre de Dieu à son enfant a ensuite été lue : elle est composée d’extraits de l’Ecriture sainte, des prophètes aux évangiles…

  • Depuis le premier jour, je t’ai aimé (Jr 31,3)
  • Depuis toujours, je t’ai désiré (Ps. 139)
  • Dès ton plus jeune âge, je t’ai tenu dans mes bras, je t’ai conduit avec des liens d’amour, j’étais pour toi comme un père qui soulève un nouveau-né tout contre sa joue, je m’inclinais vers toi et je te faisais manger… (Os 11,3-4)
  • Regarde, j’ai inscrit ton nom sur la paume de ma main, comme un tatouage, pour ne jamais t’oublier… (Is 49,16)
  • Oh, si tu savais comme tu as du prix à me yeux et combien je t’aime ! (Is 43, 4)
  • Si jamais, il t’arrive malheur, pour ta cause, jamais, je ne me tairai ! (Is 62,1)
  • Et même si ton père ou ta mère venaient à t’abandonner, moi, je ne te laisserai jamais tomber ! (Ps 27,10)
  • J’aimerais tellement être à tes côtés, j’aimerais tellement que tu sois heureux pour le seul fait que nous soyons ensemble (Jn 15, 10-11).
  • Tu peux avoir confiance, mon amour pour toi est toujours à toujours même si tu fais les plus grosses bêtises (Os 2).
  • Ni les circonstances de la vie, ni le moment présent, ni l’avenir, ni même la mort, rien ne pourra faire que je ne t’aime plus (Rm 8, 38-39).
  • Aucune eau ne serait assez forte pour éteindre ce feu… (Ct 8,6-7).

La lettre est signée : Dieu, ton papa qui t’aime tant.

Toute l’assemblée a lu le psaume 15 : 

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : Tu es mon Dieu ! Je n’ai pas d’autre bonheur que toi.
Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort.
La part qui me revient fait mes délices ; j’ai même le plus bel héritage !

Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
Il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort,
ni laisser ton ami voir la corruption.

Ensuite, l’évangile a été proclamé : La guérison de l’aveugle Bartimée (Mc 10, 46-52)

Ils arrivèrent à Jéricho. Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une assez grande foule, l’aveugle Bartimée, fils de Timée, était assis au bord du chemin en train de mendier. Apprenant que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : Fils de David, Jésus, aie pitié de moi ! Beaucoup le rabrouaient pour qu’il se taise, mais lui criait de plus belle : Fils de David, aie pitié de moi ! » Jésus s’arrêta et dit : Appelez-le. On appelle l’aveugle, on lui dit : Confiance, lève-toi, il t’appelle. Rejetant son manteau, il se leva d’un bond et il vint vers Jésus. S’adressant à lui, Jésus dit : Que veux-tu que je fasse pour toi ? L’aveugle lui répondit : Rabbouni, que je retrouve la vue ! Jésus dit : Va, ta foi t’a sauvé. Aussitôt il retrouva la vue et il suivait Jésus sur le chemin.

2016-08-17 - Pele Lourdes Béatrice R-C (8)

Le sacrement des malades a été proposé par les différents prêtres présents

Litanie et imposition des mains :

– Seigneur, nous voici devant toi. Tu connais nos cœurs. Tu sais ce qui a besoin d’être guéri en chacun de nous… Tu sais nos faiblesses, nos douleurs, nos doutes, nos désespoirs. Mais tu vois aussi notre foi. Toi qui nous aimes, prends pitié de nous !

 – Toi qui nous aimes, prends pitié de nous !

– Seigneur, par ton mystère pascal, tu nous as obtenu la vie nouvelle et éternelle ; tu es notre espérance, tu es notre lumière. Toi qui nous aimes, prends pitié de nous !

– Toi qui nous aimes, prends pitié de nous !

 

Pendant le passage du prêtre auprès de chaque personne qui souhaitait recevoir le sacrement, on chantait :

Fiez-vous en Lui, ne craignez pas,
La paix de Dieu gardera vos cœurs
Fiez-vous en Lui, Alléluia, Alléluia !

L’onction avec l’Huile Sainte

– Dans ton amour, Seigneur, tu viens secourir les malades. Béni sois-tu.

– Béni sois-tu.

– Vois nos sœurs et frères venus, dans la foi, recevoir l’onction d’huile sainte. Qu’ils soient réconfortés dans la souffrance et fortifiés dans la faiblesse, qu’ils retrouvent la confiance et la joie. Par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

La prière universelle a suivi, ponctuée par un refrain chanté : 

Entends-tu le cri des hommes ? Entends-tu le cri du ciel ?
Entends-tu le cri de la terre ? Entends-tu ?

  • Pour toutes les personnes fragilisées, que ce soit par la maladie ou par l’âge, pour toutes les personnes qui souffrent dans leur corps ou dans leur cœur, nous te prions, Seigneur.
  • Pour celles et ceux qui se sentent en détresse à cause des épreuves de la vie, qu’ils puissent trouver entraide, soutien, réconfort et espérance. Ouvre nos cœurs, Seigneur, pour que nous puissions agir en témoins de ta miséricorde à leur égard. Ensemble, prions.
  • Pour les médecins, les infirmières, les aides-soignants et tous ceux qui consacrent leur vie au service des malades. Sois à leur côté, Seigneur, afin qu’ils soient toujours à l’écoute des personnes et aient le souci de leur apporter un peu de joie, chaque jour.
  • Pour que l’Esprit Saint guide la recherche de tous ceux et celles qui luttent contre la maladie, ensemble, prions le Seigneur.

Un moment convivial et musical a suivi cette célébration très appréciée :
merci à celles et ceux qui ont rendu possible cette excursion
et préparé cette célébration !

Merci à Béatrice pour ses photos !

 

2016-08-17 - Pele Lourdes Béatrice R-C (10)

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s