18 août : accueillir et supporter patiemment

Accueillir les étrangers
et
Supporter patiemment les personnes ennuyeuses

 

Il lui faut du temps à Jésus pour se laisser toucher le cœur devant l’insistance de l’étrangère (Mt 15, 21-28) et passer d’un regard fermé, voire méprisant, à une hospitalité émerveillée par cette confiance : Femme, grande est ta foi !

Cet accueil autour d’une table raconte ainsi la communion radicale de Dieu avec tous les hommes : nous sommes tous hôtes (dans les sens actif et passif) dans notre Maison commune.

Il n’empêche, cette étrangère met à rude épreuve notre patience, mais ne sommes-nous pas tous un peu casse-pied ?

Apprenons de Dieu son art de la patience, la longue respiration de sa passion d’amour qui accepte de souffrir, attendant les rythmes de l’homme, sa conversion (L. Manicardi).

Abbé Jean-Louis Defer

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s