Une semaine après…

2015BaudouinCharpentier - Portrait PF

Un message de l’abbé Baudouin Charpentier, directeur de notre pèlerinage

Avec une semaine de recul déjà, nous mesurons les fruits qu’un pèlerinage à Lourdes peut porter pour chacun d’entre nous. Nous avons vécu un temps de rencontre, d’approfondissement, de partage et de solidarité précieux et enrichissant. Vous avez été nombreux à vous mettre au service des autres, soyez en remerciés.

Les échos qui nous parviennent sont enthousiastes et encourageants. Chacun gardera au fond de lui-même une rencontre, une parole, un geste… qui l’accompagnera tout au long de ces prochains mois.

Nous voici de retour chez nous : la joie de la mission, c’est encore maintenant !

N’hésitons pas à en parler autour de nous, sans rester dans l’anecdotique, mais en partageant en vérité avec d’autres ce que nous avons vécu et reçu –comme nous y invitait notre évêque. Nous ne sommes pas chargés de faire croire que Lourdes est un lieu de ressourcement, de prière et de partage… mais simplement de le manifester par notre manière de vivre avec les autres, attentif à ce que chacun vit et porte.

Abbé Baudouin Charpentier,
Directeur du pèlerinage

 

 

Dimanche 23 : Tu as les paroles de la vie éternelle ! (Jn 6, 68)

TuaslesParolesdeVie

Le trajet de retour est l’occasion de relire les événements vécus, de les approfondir et de les partager. C’est aussi sans doute le moment de réfléchir aux engagements à prendre quand nous serons chez nous. Comment faire pour être missionnaire dans notre quotidien ? Les dimensions « intérieure » et « extérieure » sont indispensables pour pouvoir témoigner de la joie d’être aimé de Dieu, relevé et accompagné par Lui. Quelles paroles vont nous aider à vivre l’année qui commence ?

Abbé Fabrice de Saint Moulin

Merci à Jean-François Kieffer pour son dessin !

Samedi 22 : Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? (Jn 6, 68)

RésurrectionPierreJean

La fin d’un pèlerinage à Lourdes est souvent émouvante. Les rencontres furent si belles, les temps forts si nombreux. Pourtant, le pèlerinage de notre vie continue. Les apôtres, voyant le départ de ceux qui ne pouvaient continuer la route avec eux, se rendirent compte qu’ils devaient rester attachés au Christ, mais pour se laisser envoyer. La joie de la mission continue ! À qui allons-nous la partager ? Quels éléments nous ont touchés ? Rendons grâce ensemble dans l’eucharistie d’envoi en mission !

Abbé Fabrice de Saint Moulin

Merci à Jean-François Kieffer pour son dessin !