« Une pause par jour » – 8 décembre 2017

Textes du jour, méditation et prière de saint Jean-Paul II pour fêter l’Immaculée Conception : Marie, veille sur tous les pèlerins qui viennent vers toi, bénie sois-tu !

Notre-Dame des 3 Vallées

Fête de l’Immaculée Conception – Livre de la Genèse 3,9-15.20

Quand Adam eut mangé du fruit de l’arbre, le Seigneur Dieu l’appela et lui dit : « Où es-tu donc ? » L’homme répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » Le Seigneur reprit : « Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? » L’homme répondit : « La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. » Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. » Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les…

View original post 1 527 mots de plus

Se remémorer et raconter…

Ha ! Je ne vous cache pas que j’ai toujours le cœur en fête et en joie depuis mon retour de Lourdes… Je garde tant de bons souvenirs des rencontres, des partages, des célébrations, des marches… qu’il est bon de vivre en frères et sœurs et de nous rendre proches les uns des autres…

Sans doute en sommes-nous encore à nous remémorer les bons moments, la prière à la grotte, les fous rire, la disponibilité de tous, le pas de danse de notre évêque au milieu des jeunes… et j’en passe et des meilleures… et cette joie qui était au cœur de nos rencontres.

Qu’ajouteriez-vous encore ?

Mais vient aussi le moment de raconter ce que nous avons vécu, partagé, reçu… Les moments forts, les rencontres, le sens du service, le sourire des personnes âgées et malades… Je célébrais ce dimanche à Saint-Vincent et j’ai commencé mon homélie en racontant Lourdes et, à la fin de la messe, un petit garçon, Moïse 10 ans, s’est approché, tout seul, de moi et m’a dit Je veux m’inscrire pour aller à Lourdes… Le témoignage est important, notre évêque nous le rappelle souvent… Un peu comme les disciples d’Emmaüs qui sont retournés à Jérusalem pour raconter ce qui leur était arrivé.

Vous savez, pour moi, ce n’est pas le nombre de pèlerins qui compte, mais ce qui compte, c’est de voir des jeunes, des enfants, des adultes… heureux d’avoir vécu intensément des journées fortes en émotion, en amitié et d’avoir pu découvrir le visage d’une Église jeune et vivante. Et cela je ne voudrais pas ne pas l’offrir au plus grand nombre.

Personnellement, Lourdes m’a apporté tellement depuis tant d’années que je ne cesserai jamais de vouloir en faire le cadeau au plus grand nombre…

Et vous ?

Merci pour votre présence et votre participation… bonne reprise !

Abbé Baudouin Charpentier,
Directeur du Pèlerinage

22 août : Célébration des engagements

Comme chaque année, certains hospitaliers choisissent
de demander à être accueillis dans
l’Hospitalité belge de Notre-Dame de Lourdes
ou de confirmer leur engagement.
D’autres, enfin, sont remerciés et félicités
pour 18 ans de service auprès des malades

Vous trouverez ci-dessous le déroulement de la célébration, préparé par l’équipe d’aumônerie de notre hospitalité (Gaby Pinckers et l’abbé André Vervier), que nous remercions chaleureusement pour le formidable travail accompli pour animer tant de temps de méditation, rencontre, échange, prière, etc.

Introduction : (Bernadette Charlier et/ou Benoît Georges)

Bienvenue Monseigneur, bienvenue à vous tous, chers pèlerins…

Nous sommes réunis ici, en ce jour, pour prendre conscience de petites merveilles dans nos vies…

Dans l’Évangile de la Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth, l’attitude de l’une et de l’autre pourra nous servir de fil conducteur dans cette célébration. La visite de Marie n’est pas une visite protocolaire, ni la visite amicale d’une parente, Marie est venue chez sa cousine afin de se mettre à son service.

Aujourd’hui, c’est également le service de certains d’entre nous que nous voulons relever… Ceux-ci peuvent se réjouir d’être animés d’une certaine disposition au service, d’une certaine attention à l’égard de ceux qui sont dans le besoin, et concrètement de nos frères et sœurs malades.

De la rencontre entre Marie et Élisabeth naît une joie intense… Le service des uns pour les autres est source d’une joie profonde. Nous avons tous certainement éprouvé cette joie intérieure qui naît en nous après avoir donné quelque chose de nous-mêmes pour un autre.

La joie unissant jeunes et moins jeunes, valides et moins valides, est perceptible partout. Les uns et les autres cheminent ensemble, joyeusement, dans une même démarche qui apporte sérénité et bien-être…, sous le regard bienveillant du Seigneur avec Marie et Bernadette.

Lire la suite