Conférence de Monseigneur Delville

Marie, Mère de l’Eglise : 

P1010257.JPG

la nouvelle fête du lundi de Pentecôte

Monseigneur a présenté la nouvelle fête du lundi de Pentecôte, ainsi que le Pape François l’a décidé. « Mère, voici ton fils, Fils voici ta mère ». Jean qui n’est pas nommé comme tel représente chaque chrétien et Marie, appelée Mère, représente l’Eglise.

Le décret « Lumen gentium » souligne que Marie est une nouvelle mère qui entraîne le salut parce qu’elle  a suivi Jésus.

Par Marie est venue la vie. C’est Paul VI qui a décidé d’appeler Marie, Mère de l’Eglise, en 1964. Avec cette décision, le Pape accentue le caractère humain affectif, relationnel de Marie = l’Eglise est d’abord un Peuple en marche, chacun y a sa place. Les appellations Marie Mère Dieu, ou l’Immaculée Conception avaient mis en exergue un caractère extraordinaire de Marie, voire divin. Le côté humain de Marie nous la rend plus proche, plus accessible, et Lourdes demeure un lieu par excellence pour nous approcher d’elle, vivre une expérience spirituelle féconde et enrichissante.

Au pied de la croix Jésus appelle Marie « femme » car elle engendre toute l’humanité – Jean quant à lui remplace jésus qui va mourir. Le disciple bien-aimé devient un nouveau fils qui va donner à Marie une maison.

Tout ceci se passe dans des douleurs d’accouchement d’une maman, au pied de la croix.

P1010255.JPG

 

 

Procession Mariale

Porter la lumière en signe d’espérance et de confiance

P1010176

 

P1010177

Mardi 21 août 2018 – Synode des jeunes

Rencontre des jeunes au service des jeunes

Beaucoup se plaignent souvent de ne pas voir les jeunes dans nos paroisses. Arrêtons de nous lamenter ! Les jeunes viennent à Lourdes nombreux de nos communautés; il faut oser les appeler, les accompagner comme l’Unité pastorale d’Alleur-Awan, la communauté africaine Saint-Christophe, l’UP des Vennes ou Montegnée… et ça marche!

Ce mardi les jeunes ont passé à Lourdes une après-midi de réflexion, de vote sur des propositions à transmettre au Synode des jeunes à Rome.

« Chaque jeune est un diamant et il doit avoir une mission et ne pas être comme sur une vague et se laisser porter par l’esprit du monde » leur a dit Monseigneur Delville.

Quand on entend les jeunes ici à Lourdes, quand on voit leur enthousiasme à entourer les malades, quand on les regarde chanter,  faire la fête, prier…  on est heureux!

Les appelle-t-on suffisamment, leur confie-t-on assez de responsabilités, leur transmettons-nous vraiment l’enthousiasme de notre foi ?

A Lourdes, les jeunes reçoivent la grâce de l’universalité, confie l’évêque de Tarbes.

Les jeunes ont des idées, des propositions. Laissons-les faire part de leurs convictions, trouvons le chemin pour les rejoindre. Après tout, ils ont l’âge de Bernadette au moment des apparitions, et l’Eglise a su, à l’époque, faire confiance à Bernadette en reconnaissant l’authenticité de son message.

Baudouin

« Les jeunes ne sont pas appelés à suivre une idée, mais à répondre à l’invitation d’une personne, Jésus, et à faire de leur vie une offrande adressée à lui par amour pour les autres. »

Cadinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode