Veillée des malades

A Lourdes, on prend du temps pour les malades, pour leur parler et les écouter.

La veillée avec les malades a donné l’occasion d’entendre les beaux récits de la vie de Mamada et de Maëlle comme un appel à la vie, à l’espérance. Ils ont fait de leur faiblesse leur doute et leur force !

En chiffres, l’Hospitalité c’est 110 malades, 124 brancardiers, 127 hospitaliers/hospitalières, infirmiers/infirmières, bref une véritable mobilisation des cœurs.

Thérèse et Richard Lamarche ont réussi à partager leur engagement à l’Arche de Jean Vanier, communauté de vie avec des personnes handicapées mentales;  « Chez eux, j’ai appris la patience » dit Richard.

« Quand on est profondément en communion avec quelqu’un dans le besoin on invente des moyens pour l’aider et le soutenir  » disait J. Vernier.

« Je suis la Servante du Seigneur » dit Marie. Monseigneur tient à rappeler que même dans notre petitesse on peut avoir une grande influence.

Les malades sont au cœur du pèlerinage. L’Hospitalité diocésaine assure un accompagnement extraordinaire des moins valides qui à l’investissement bénévole de tant d’hospitaliers, hospitalières, brancardiers… c’est un vrai réseau d’amitié qui se tisse avec le temps et au fil des années.

Les malades sont des personnes à part entière, nos compagnons de route. Ils ont une belle expérience de vie et une grande sagesse. Leur témoignage devient une force.

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s