Vendredi 21 : Le secret de Lourdes, homélie pour la messe à la Grotte

2015-08-21 - Messe Grotte (51)

« Petit » retour en arrière 😉 : voici l’homélie de l’abbé Fabrice de Saint Moulin, prononcée le vendredi 21 août 2015 lors de la messe célébrée à la Grotte

 

Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d’eau et l’eunuque dit à Philippe : Voici de l’eau, qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ?

Frères et sœurs, comment ne pas être touchés par cette phrase alors que nous sommes en train de célébrer le Seigneur à la Grotte de Lourdes ? En poursuivant la route de la vie, de notre vie, nous voici arrivés à la source. Nous n’y sommes pas arrivés seuls ! Nous avons peut-être parcouru un long chemin : physique, psychologique ou spirituel pour être ici. Mais nous y sommes ! Peut-être un frère ou une sœur nous a-t-il parlé de Lourdes ? Peut-être quelqu’un nous a-t-il parlé du Seigneur ? Peut-être aussi n’est-ce pas encore très clair…

On voit dans l’Évangile que, même pour un docteur de la Loi, la Bible, la Loi, n’étaient pas clairs ! C’est alors que Jésus nous dévoile le cœur de ce qu’il veut révéler, de ce qu’il faut comprendre. Il faut aimer Dieu de tout son cœur : lui accorder l’attention et l’amour, le temps et l’affection que tout son amour pour nous, mérite de recevoir en retour. Une chanson française dit que Le temps, c’est de l’amour ! Quelle attention, quel temps donnons-nous au Seigneur pour écouter sa Parole, pour le célébrer, pour le prier et l’adorer ? Mais le cœur du message, c’est aussi que cette importance d’aimer Dieu va de pair avec l’importance d’aimer les autres. Si le temps, c’est de l’amour, quel temps donnons-nous aux autres, à les écouter vraiment, à les servir, à leur partager ce qui nous cher, précieux ?

Enfin, le Seigneur nous dit que cet amour pour Dieu et pour les autres va de pair avec le fait de nous aimer nous-mêmes. Si je ne m’accepte pas comme je suis, avec mon histoire, avec mon physique, mon intelligence, comment pourrai-je aimer Dieu ? Je serai aigri, dépité. Mais aussi, comment pourrai-je aimer les autres ? Je serai jaloux ou dur !

Frères et sœurs, Jésus nous donne aujourd’hui le contenu de la mission : révéler cet amour de Dieu qui espère une réponse double : l’aimer et aimer les autres, et révéler cet amour qui fait que notre propre vie en a été transformée !

Philippe avait découvert cet amour et il a pu partager la joie de cette expérience à l’eunuque éthiopien. Sa vie en aura été bouleversée !

Le docteur de la Loi a entendu Jésus lui rappeler que la Loi l’invitait à aimer son prochain comme lui-même. Or son prochain, à ce moment-là, c’était justement Jésus à qui il voulait tendre un piège, Jésus qu’il n’aimait pas !

Frères et sœurs, je voudrais terminer en vous révélant le secret de Lourdes. Vous savez qu’il y a les secrets de Fatima.

Mais connaissez-vous le secret de Lourdes ?

Le secret de Lourdes, c’est de découvrir, quand on est ici, en pèlerinage, qu’aimer Dieu de tout son cœur et son prochain comme soi-même rend profondément joyeux !

Ici, on peut vivre l’eucharistie quotidienne, prier à la Grotte, même tard la nuit, participer aux processions en découvrant de la joie à le faire alors qu’on ne vit quasi jamais cela chez soi ! Le secret de Lourdes, c’est qu’on aime les autres de tout son cœur rend profondément JOYEUX ! Comment comprendre autrement que des personnes puissent payer pour venir servir chaque année ?!

Le secret de Lourdes, c’est qu’on se réconcilie avec soi-même. D’abord parce que nous pouvons goûter aux joies de la miséricorde divine dans le sacrement du pardon, mais aussi parce qu’en regardant la joie de nos pèlerins malades, souffrants, on reconsidère notre échelle des valeurs très différemment.

Le secret de Lourdes, c’est de nous faire redécouvrir la joie de notre baptême, la joie de l’amour du Crucifié ressuscité et c’est d’avoir l’envie de partager cette joie. Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche de nous replonger dans notre baptême ?

Oui, n’ayons pas peur d’aller vers les autres pour leur partager cette joie à laquelle nous allons encore goûter dans cette eucharistie en accueillant tout l’amour du Christ pour nous !

Ainsi soit-il !

Abbé Fabrice de Saint Moulin
Doyen d’Ans

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s