17 août : visiter les malades et consoler

Visiter les malades
et
Consoler les affligés

Il le vit et fut saisi de compassion (Lc 10, 33).

Pour exercer l’art de la visite au malade et au blessé, nous avons été devancés par Jésus, le Bon Samaritain.

Celui-ci nous rejoint sur nos routes, nous regarde, se laisse remuer aux entrailles, nous touche, nous porte et nous confie à un autre, rendu à son tour responsable du frère.

C’est lui, le Seigneur, qui pratique concrètement l’art de la consolation.

À notre tour de nous exercer à une présence compatissante.

Abbé Jean-Louis Defer

Laissez-nous votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s