Les sacrements, source de guérison

JFK - Jésus envoie en mission

Lors de la célébration de clôture de notre pèlerinage, faisant référence aux 12ème et 15ème apparition, le texte de ce jour nous envoie en mission, confiant dans la force des sacrements, pour répondre à l’appel de Jésus

De l’évangile selon saint Marc (16, 15-18)

Puis il leur dit : Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien.

La compassion avec les souffrants

Paralytique-Icone

La foi de toute la communauté porte le paralytique

Célébration de la réconciliation, en ce mardi 19 août, et méditation d’un extrait de l’évangile selon saint Marc (2, 1-12), rappelant les 8ème et 9ème apparitions de Marie à Bernadette

Quelques jours plus tard, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole. Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… –Jésus s’adressa au paralysé– je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : Nous n’avons jamais rien vu de pareil.

(L’illustration vient du site http://www.vazy-jetecrois.com/spip.php?article335 qui donne, sur cette même page, une très intéressante explication et un long commentaire de cet extrait de l’évangile.)

La fidélité dans le témoignage

RupnikMosaiques

La mission des Douze (et la nôtre?) dans l’évangile selon saint Marc (6, 6b-13), qui sera l’évangile lu lors de la messe à la Grotte, ce 18 août

Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant. Il appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs,  et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. Il leur disait encore : Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ.  Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir.  Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

(L’illustration montre le père Rupnik, sj, travaillant sur les mosaïques de la façade de la basilique du Rosaire, à Lourdes. Source: www.jesuites.com)