Atelier « Découverte de l’icône », ce mercredi 19

2015-08-19 - Atelier icônes (2) (1024x683)Annette Gottschalk, qui écrit des icônes
au sein de l’atelier Saint-Séraphin-de-Sarov* à Liège,
a fait un exposé sur l’art de l’icône,
devant une quarantaine de pèlerins

1. Jusqu’au Vème siècle de notre ère, il n’y a pas eu d’image officielle, encore moins de portrait de Jésus. Il n’y a que des symboles (le poisson, l’ancre, le bon pasteur, le jeune philosophe, entouré de disciples).

2. À partir de la redécouverte de la relique de Mandylion au royaume d’Édesse, apparaît une image officielle qui ne variera plus jusqu’à nos jours (le visage du Christ de type syrien, aux cheveux mi-longs, séparés par une raie de cheveux médiane, une barbe mi-longue et pas trop épaisse, séparée et terminée par deux pointes). Cette représentation se retrouve dans l’art chrétien oriental et occidental (roman, gothique, baroque) et n’a jamais varié depuis.

C’est l’origine de l’icône non faite de main d’homme qui donnera aussi l’icône du Pantocrator.

3. Les différentes représentations de la Vierge à l’enfant sont traditionnellement attribuées à des originaux peints par l’évangéliste Luc.

  • La Mère de Dieu Hodigitria : « qui montre le chemin ».
  • La Mère de Dieu Eleoussa : « de tendresse ».
  • La Mère de Dieu du « Signe » ou orante.

4. De même, les représentations des apôtres Pierre et Paul, dont le type physique est toujours le même dans l’Orthodoxie.

5. La fonction symbolique des couleurs et des inscriptions est codifiée après l’iconoclasme. Entre autres, la représentation du Christ vrai Dieu-vrai Homme, résumé du dogme de l’incarnation.

6. Enfin, cette petite conférence fut conclue par l’explication de la technique de fabrication des icônes, avec ses différents composants : planche stuquée, pigments colorés, feuille d’or, liant au jaune d’œuf et vernis final à l’huile de lin. Et l’exposition d’une petite icône de l’atelier Saint-Séraphin-de-Sarov, de Liège.

Merci beaucoup, chère Annette, pour le résumé de cet intéressant exposé, qui a suscité l’enthousiasme des participants !

(*) Cet atelier a notamment réalisé, sous la direction d’Annette, les icônes de la chapelle orthodoxe de Banneux.

Quelques nouvelles de notre pélé en préparation !


Une conférence de l’écrivain Philippe Mac Leod,
une excursion à Saint-Savin, des ateliers…
L’abbé Baudouin Charpentier nous met le goût à la bouche
en nous présentant quelques nouveautés de notre pélé 2015 !

***********

Philippe Mac Leod

Philippe Mac Leod

Les signes de Lourdes, une parole vivante, par Philippe Mac Leod

Philippe Mac Leod réside dans les Pyrénées, non loin de Lourdes, où il mène une vie contemplative. Poète, écrivain, animateur de sessions, il est l’auteur de nombreux livres dont Les signes de Lourdes. Un chemin d’universalité. Il collabore également à l’hebdomadaire La Vie.

Présentation de la conférence :

Ce que nous avons coutume d’appeler « le message de Lourdes » ne se compose pas seulement des paroles de la Vierge adressées à Bernadette. Les signes naturels que sont l’eau, la lumière, le rocher, le vent font partie intégrante du message, à la manière d’une parabole évangélique. Seule une approche sensible nous permettra d’entendre à travers eux une parole vivante, pouvant rejoindre chaque homme aujourd’hui.

Cette conférence aura lieu le samedi 22 août à 10h30 à l’église Sainte-Bernadette, coté Carmel.

***********

Saint-Savin

Saint-Savin

Pour les pèlerins valides, aura lieu, le jeudi 20 août après-midi, une excursion à Saint-Savin, pour laquelle l’inscription sera indispensable (coût 15€ par personne).

Visite avec un guide local, conférence de l’abbé Fabrice de Saint Moulin (le prédicateur de notre pèlerinage), récital d’orgue, vêpres et visite au choix dans la localité : voilà le programme ! Retour prévu pour le repas du soir à Lourdes.

***********

Le mercredi 19 août à 15h, deux ateliers interactifs seront proposés aux pèlerins :

IcôneViergesdesPauvres - PF

Icône de la Vierge des Pauvres, écrite par Annette Gottschalk

* Annette Gottschalk animera un atelier « icône » : introduction à l’univers des icônes, leur origine, la manière de les écrire (on ne peint pas une icône, on l’écrit), par une spécialiste de la question (Annette a notamment réalisé, avec son atelier, les icônes de la chapelle orthodoxe de Banneux, et l’icône de la Vierge des Pauvres, ci-dessus).

Les noces de Cana, par le père Rupnik

Les noces de Cana, par le père Rupnik

* l’abbé Baudouin Charpentier animera un atelier sur les mosaïques de la façade de la basilique du Rosaire : ces « nouveaux mystères » formalisés par saint Jean-Paul II et ajoutés par lui aux trois autres cycles des mystères (joyeux, douloureux et glorieux) ont été réalisés en mosaïques, résolument modernes, par le père jésuite Marko Ivan Rupnik et inaugurées en 2007. Ces mosaïques complètent, de manière originale et audacieuse, les mosaïques de la basilique elle-même, réalisées entre 1894 et 1907, et qui présentent les quinze autres mystères.

************

Bravo si vous êtes déjà inscrit pour le pélé ! Sinon, nous espérons que vous nous rejoindrez !