Une semaine après…

2015BaudouinCharpentier - Portrait PF

Un message de l’abbé Baudouin Charpentier, directeur de notre pèlerinage

Avec une semaine de recul déjà, nous mesurons les fruits qu’un pèlerinage à Lourdes peut porter pour chacun d’entre nous. Nous avons vécu un temps de rencontre, d’approfondissement, de partage et de solidarité précieux et enrichissant. Vous avez été nombreux à vous mettre au service des autres, soyez en remerciés.

Les échos qui nous parviennent sont enthousiastes et encourageants. Chacun gardera au fond de lui-même une rencontre, une parole, un geste… qui l’accompagnera tout au long de ces prochains mois.

Nous voici de retour chez nous : la joie de la mission, c’est encore maintenant !

N’hésitons pas à en parler autour de nous, sans rester dans l’anecdotique, mais en partageant en vérité avec d’autres ce que nous avons vécu et reçu –comme nous y invitait notre évêque. Nous ne sommes pas chargés de faire croire que Lourdes est un lieu de ressourcement, de prière et de partage… mais simplement de le manifester par notre manière de vivre avec les autres, attentif à ce que chacun vit et porte.

Abbé Baudouin Charpentier,
Directeur du pèlerinage

 

 

« Je voyais vos visages transfigurés ! » – Homélie de clôture de notre évêque, le 22 août


Mgr Delville

Homélie pour le 21ème dimanche ordinaire (année B)

Chers Frères et Sœurs,

En ce jour de conclusion de notre pèlerinage, le message que nous recevons est celui de l’ « envoi en mission », dans la « joie de la mission ». Mais on dirait que l’évangile que nous avons lu (Jn 6,60-69) est fait pour nous décourager. En effet, nous découvrons des disciples de Jésus qui désertent. Beaucoup de ses disciples s’éloignèrent et cessèrent d’aller avec lui, nous dit l’évangéliste. Pourquoi se découragent-ils ? Ils disent à propos de Jésus : Ce qu’il dit est intolérable, on ne peut pas continuer à l’écouter !

Beaucoup de gens aujourd’hui disent un peu la même chose. Ce que Jésus dit est trop exigeant, ou trop idéaliste, ou trop spirituel,… Alors on abandonne, on suit seulement ses propres idées, on ne se fie pas à un parole qui nous stimule, qui nous déstabilise parfois, qui nous conduit hors de nos limites et, surtout, hors de notre égoïsme.

Alors c’est un peu le risque que nous courons en rentrant chez nous. On va peut-être nous dire : Tu es allé à Lourdes ? Tu crois encore en ces choses-là ? On va entendre des discours sceptiques. Alors Jésus nous demandera, comme aux Douze : Voulez-vous partir vous aussi ? Est-ce que nous allons oublier le Seigneur Jésus quand nous serons rentrés ?

Il faut donc se préparer pour répondre au défis du quotidien. Il faut se rappeler tout ce qu’on a vécu ici à Lourdes, il faut se rappeler les paroles que nous avons entendues, les découvertes que nous avons faites, les rencontres qui nous ont stimulés, les amitiés qui se sont nouées, les guérisons intérieures et extérieures que nous avons reçues, les pistes d’avenir qui se sont dessinées à nous.

Moi même, j’ai vécu de très belles rencontres et de très beaux moments. J’ai été confronté aux souffrances de plusieurs malades et de différentes personnes ; mais j’ai pu expérimenter aussi leur joie devant les grâces qu’ils ont reçues. Quelqu’un m’a dit ce matin : Qu’on est bien ici ! Il n’y a qu’ici que je me sens bien ! En effet, Lourdes nous transfigure : quand je donnais la bénédiction du Saint-Sacrement jeudi à la procession, je voyais vos visages à travers les rayons de l’ostensoir. Je les voyais transfigurés : tous le visages étaient beaux, quel que soit l’âge ou la santé de la personne. Ils étaient animés d’un regard de confiance ! Et mon regard à moi se trouvait transfiguré, car tout ce que je voyais était beau !

Lire la suite

De Lourdes, un message du directeur de notre pèlerinage !

IMG_2546

Les journées de rencontre préparatoires aux pèlerinages diocésains
battent leur plein à Lourdes !

Directeurs de pèlerinages et présidents d’hospitalité sont réunis pour un congrès de trois jours, autour de la fête de Notre-Dame de Lourdes, ce mercredi 11 février.

Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, a chaleureusement remercié tous ceux qui travaillent à l’organisation des pèlerinages et à l’accueil des pèlerins. Il a appelé chacun à oser annoncer la foi et le message de l’Évangile.

Le risque aujourd’hui serait de se taire. Mais l’Église devrait-elle être absente de l’espace public ? D’autres l’occuperont alors.

Il invite par ailleurs chacun à faire l’expérience de venir à la Grotte de Massabielle et d’y vivre l’amour inconditionnel de Dieu qui se manifeste à travers l’accueil sans mesure de Marie.

Plus que jamais Lourdes témoigne de la joie de la mission. Le succès des pèlerinages en 2014 est significatif d’une Église en marche plus que d’une Église en ordre de marche. Elle est pour tous.

À Lourdes elle est, peut-être plus qu’ailleurs, une hospitalité -comme nous y invite le pape François.

Abbé Baudouin Charpentier,
Vicaire épiscopal
Directeur du pèlerinage